La reconnaissance n’est pas synonyme de faiblesse

Je suis de ceux qui pensent qu’il est important d’être reconnaissant car seul on ne peut rien faire véritablement et que les autres nous permettent de réaliser l’impossible et l’inimaginable.  Je ne suis pas partisan du discours : Tu es unique, seul tu peux affronter le monde ou que tu n’as besoin que de toi seul pour réussir.

Je suis d’accord que l’estime de soi joue un rôle important dans tout ce que nous faisons et aussi dans ce que nous devenons mais je serai ingrat si je me tapais la poitrine et disais que seul, je me suffisais et que je peux tout réaliser. Moi, qui toute ma vie, d’autres m’ont tendu la main, m’ont ouvert des portes et m’ont permis de grimper les escaliers de la vie à chacune des étapes que j’ai dépassées.

Je sais, on dira que je suis trop reconnaissant, que j’en fais trop, que j’exagère. On me le dit d’ailleurs et même que l’on me l’a dit dernièrement, que parce que je suis reconnaissant, je me laisse facilement influencer.

Je ne suis point étonné mais je comprends que dans une société de fausseté où dire à l’autre merci pour ces efforts, pour sa contribution ou la lumière qu’il apporte aux autres soit mal vu, incompris et critiqué. On ne doit être reconnaissant et dire du bien de l’autre qu’à sa mort comme si les morts avaient besoin de reconnaissance. Ne nous leurrons point , on le fait pour soi et uniquement pour soi.

Je pense qu’on ne saurait être trop reconnaissant, que c’est tellement normal que l’on puisse témoigner aux autres un tel sentiment, contrairement à ce que pensent beaucoup de personnes, pour moi, céla n’est pas synonyme de faiblesses mais plutôt tout le contraire.

Si l’on vous a dit : gardez vous de dire du bien de l’autre ou de lui montrer l’admiration que vous lui portez, juste parce que selon eux, c’est  pathétique, dites leur qu’ils sont pathétiques et que l’homme sur terre n’est que de passage, que nous n’allons point nous manger la chaire et que la terre est notre dernière demeure à tous.

Alors que votre passage sur terre ne soit pas fait de fausseté, de rancoeur et d’égo. Dire aux autres merci ou leur témoigner de la gratitude n’a jamais diminué ou tué qui que soit.

Soyez vous, soyez vrais et faites de l’amour votre crédo.

DjamanaBeDjo

Laisser un commentaire