Être accepté : notre combat de tous les jours

A toi qui lis ce texte, lis le avec la plus grande attention car chacun de ses mots ont été corrigé avec le plus grand amour par le soin de ma mère. Il est important que je te le dise à toi qui me lis pour que tu te rendes compte de l’incroyable chance que nous avions toi et moi de l’avoir auprès de nous.

Aujourd’hui je voudrais te parler d’une quête commune à tous les hommes : être accepté. On ne se rend pas toujours compte et puis c’est très difficile de le reconnaître mais tout ce que nous faisons, c’est pour être accepté, faire partie de quelque chose soit un groupe, soit une association etc. Nous nous battons tous les jours pour plaire aux autres, pour avoir un sentiment d’appartenir à quelque chose. L’homme est un être social qui a peur de se sentir seul, de se sentir abandonné, d’être sans attache car la pire des choses qui puissent lui arriver, c’est la solitude, se sentir seul au monde sans la moindre importance aux yeux de qui que ce soit. Il cherche alors à être accepté par des gens qui le reconnaitront, il cherche l’acceptation dans tout : l’amour, l’amitié, le travail. C’est comme si une voix résonnait en lui et disait aux autres : ” Je suis là, regardez moi, faites attention à moi, aimez moi , j’ai besoin de vous”
Il est prêt à tous les sacrifices inimaginables pour avoir une place dans les cœurs des autres. Un endroit où il est estimé mais encore où il pourra s’épanouir. Cela devient une quête perpétuelle pour chacun d’entre nous. Il arrive que nous trouvions cette place tant recherchée où nous sommes acceptés, nous nous sentons heureux et rien ne peut définir à ce moment là ce que nous ressentons. Cette acceptation peut s’illustrer de plusieurs manières, par un élève dans une classe qui s’est battu pour avoir une place . Un stagiaire qui a été confirmé dans son lieu de stage. Un garçon qui s’est battu pour avoir sa bien-aimée. Un footballeur qui s’est tué à la tâche pour intégrer une équipe ou tout simplement un enfant qui se bat pour être accepter par d’autres dans un grin du quartier. Les gens se battent pour être accepté et quand ils y parviennent, ils se battent pour y rester car ils se sentent à l’aise. Et que là-bas fait partie désormais de leurs vies. Ils sont en sécurité même si c’est une personne, elle leur permet d’avoir un certain équilibre. Une fois accepté, on a peur que ça finisse, que nous soyons bannis de cet espace ou que nous perdions l’attention de la personne. Et c’est là que vous penserez que les gens sont méchants. Des élèves d’une école auront peur d’un nouveau qui est brillant, de même dans une équipe de football ou même dans un grin de quartier le leader se sentira menacé par un nouveau plus charismatique que lui. Le nouveau devient un danger car risque de bouleverser cette sécurité et cet équilibre durement acquis.Et parceque ces gens ont juste peur, ils deviennent méchants pas forcement contre vous mais contre ce que vous représentez car vous êtes capable de bouleverser leur vie, tout ce qu’ils ont conquis durant tant d’années de lutte. Alors ce n’est pas une affaire d’argent, ça peut l’être mais pas forcément qui poussent ces gens à être méchants. C’est surtout qu’on a tous peur de ne pas être accepté, d’être rejeté, de ne pas être aimé et de n’avoir aucune importance dans un lieu de travail ou dans la vie d’une personne. On cherche constamment l’acceptation dans le regard de l’autre parfois en niant même tout ce que nous sommes pour plaire. On force le rire, on se passe pour plus intelligent qu’on ne l’est. On aime discourir, faire la leçon et feindre même les rires uniquement pour être accepté. Ce n’est pas que toi qui me lis, il s’agit de nous, même si nous le faisons parfois de manière inconsciente, nous le faisons qu’àmême. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’on peut travailler la dessus et en sortir meilleur. Comment vous me demanderez ?
Je vous dirai de vous accepter vous-même avant de le demander aux autres. Vous accepter avec vos faiblesses, vos manquements, vos erreurs, vos échecs mais aussi vos réussites. Tout ce qu’il y’a de bon et de mauvais en vous. Vous accepter, c’est la clé pour vous épanouir dans tout ce que vous ferez. Je ne dis pas que ce serait facile ou que j’ai moi-même atteint ce niveau, ce stade mais il vous faut vous accepter en premier . Celà fera que les autres vous accepteront quoi qu’il arrive. Ainsi vous aurez gagner le véritable combat qu’un homme peut gagner : Celui de vous accepter vous et de briller malgré tout.

Laisser un commentaire