Il n’existe nulle grandeur sans humilité

Pour moi, il existe deux types de richesses : l’argent et le savoir. Dire que l’argent n’est pas important est un crime car nous sommes dans une société où désormais tout se paye. Je dis bien tout se paye. On devient un saint et tout le monde tolère notre conduite quant on a de l’argent. L’ acquisition du matériel fait de la personne un roi dans la société. Et William Shakespeare nous le dit ainsi : ” l’argent rend beau le laid, jeune le vieux, juste l’injuste, noble l’infâme”.

Si l’argent est synonyme de richesse, le savoir l’est aussi, c’est une autre forme de richesse car celui qui détient une science, un savoir, une connaissance détient quelque chose de grand et a la possibilité de la monnayer. D’ailleurs, c’est la plus belle des richesses car on peut tout vous retirer mais jamais ce que vous avez en vous.

Que ce soit pour ceux qui possèdent l’argent ou le savoir, s’ils ne sont pas humbles, ne gardent pas pied à terre et ne sont d’aucune utilité pour les autres, ils ne sont pas grands car la grandeur a horreur du hautain, du narcissique, du manque de respect, de considération envers les autres.

On peut avoir tout l’argent du monde et être un être banal, ignoble sans-coeur. Et ces exemples sont nombreux car certains pensent qu’ils sont le nombril du monde, que tout doit tourner autour d’eux et que leur avoir les confère une dignité supérieure à celles des autres. Pathétique comme raisonnement mais j’ai rencontré tellement de personnes qui réfléchissent ainsi.

C’est encore pire car celui qui détient une science, un savoir quelconque se doit d’être sage, humble, bon et prêt à servir les autres, à être un pont, un rempart, une oreille et des yeux car le ciel lui a fait don de la plus belle richesse qui soit au monde, encore mieux que le diamant et l’or reunis. Il est détenteur d’un savoir. Bizarrement celà devient tout le contraire actuellement. Ceux censés être de modèles sont encore pires. Parcequ’ils savent, ils méprisent ceux qui ne savent pas, s’en éloignent, les fuit comme la peste mais encore pensent être des élus du ciel au mépris des autres. Ils sont aussi pathétiques que les premiers car celui qui sait, se doit aussi de savoir que la connaissance a horreur de la bassesse.

Ainsi pour dire que mon admiration n’est point et ne sera jamais pour ceux qui ont de l’argent ou qui détiennent une connaissance et en profitent pour faire du mal aux autres, les mépriser et s’élever à une autre dignité. D’ailleurs je les plains car jamais, ils ne seront grands car la grandeur, c’est aussi accepter l’autre, c’est comprendre que nul n’a le monopole de quoi que ce soit, que le créateur suprême donne à qui il veut et reprend à qui il veut. Quelque part, au fond de moi, je ressens pour eux de la pitié mais mon admiration est sans borne pour ceux-là qui ont compris qu’il ne saurait exister de véritable grandeur sans humilité, qu’ils nous faut être bons entre nous, nous entraîner,nous soutenir sur cette terre qui n’est qu’un passage pour nous car nul n’est éternel.

Retenez ceci avec moi : Il n’existe nul grandeur sans humilité et tâchons d’y penser à chaque fois que nous sommes avec les autres .

Et dites moi, comment puis-je vous aider ?

Laisser un commentaire